Hors cadre

Télécharger :

Présentation d’Hors Cadre de Fabrice Macaux

Dramaturgie et mise en scène Fabrice Macaux,
Assistanat à la mise en scène Oriane Villatte Scénographie Thomas Ambroselli et Studio Ad Hoc, Design sonore Yann Seznec Crédit photographique Simon Lourié Avec : Marion Lambert,  Julie Tavert et Mickaël Vessereau
Cette création est soutenue par la DRAC Ile de France – Ministère de la Culture et de la Communication, l’Abbaye de Maubuisson – site d’art contemporain du Conseil général du Val d’Oise, l’Espace Périphérique (Ville de Paris – Parc de la Villette), le Centre Culturel de Jouy-le-Moutier, CirquEvolution, la ville de Sarcelles, la SPEDIDAM. Ce spectacle a bénéficier de programme de résidence : Résidence d’essai, Ferme du Buisson/Scène Nationale de Marne la Vallée, Résidence l’Espace Marcel Pagnol de Villiers-le-Bel Les comédiens sont habillés par  Un été en Automne
 
 

L’Histoire

 

Thomas (Michael Vessereau), Louisa (Julie Tavert) et Anna (Marion Lambert) se retrouvent à la mort de leur père dans la maison familiale. Dans cet espace inhabité, en suspension, les souvenirs rejaillissent. 

La fratrie se confronte alors aux reminiscences de l’enfance, sous nos yeux s’incarne toute l’ambiguïté des rapports fraternels. Les manques et les doutes, la solidarité et la chaleur, la subjectivité de chaque regard sur une histoire commune révèlent la construction fragile d’une famille et viennent ébranler les adultes qu’ils sont devenus.

Fabrice Macaux retranscrit en scène la dualité des sentiments fraternels et met en exergue le rapport que les uns et les autres entretiennent à la cellule familiale. C’est à travers le langage des corps qu’il révèle les mécanismes affectifs.

Deux circassiens et une comédienne participent à ce projet sensoriel. La spécificité de chaque agrès permettant la construction d’une phrase scénique, où l’écriture spécifique du cirque dans sa dimension onirique répond ludiquement à la question motrice de la dramaturgie. 

Dans ce langage organique, le corps représente la phrase narrative. La parole et le verbe n’interviennent que lorsque c’est nécessaire.

C’est ainsi que l’écriture scénique suggestive de Fabrice Macaux nous plonge dans les mécanismes de l’enfance et de la famille et nous propose un objet de représentation où le spectateur est libre du chemin à prendre.

 

L’Equipe

 

Fabrice Macaux est metteur en scène et réalisateur, formé au TNM. Il a créé Corpus en 1996 après avoir participé aux aventures de Décalage Théâtre et de L’envers du décor, en France et en Italie.

Pour lui, l’écriture et la mise en scène d’un spectacle sont liés. Il se nourrit de la réalité qui l’entoure pour élaborer ses projets, qu’il s’agisse de spectacles ou de films. Ses rencontres lui permettent d’enrichir son propos pour construire un récit scénique,  à la fois poétique et fictif.

Depuis 2010, il mêle Cirque et Théâtre dans ses créations. Après  Rapaces en 2011, Hors Cadre est sa seconde création hybride.

Julie Tavert débute sa formation, sur un sol de gymnastique. Après des études d’arts appliqués, c’est  finalement dans le cirque, qu’elle développe son propre langage acrobatique : formée au Cnac en acro-danse, elle participe au spectacle Urban Rabbits, mis en scène par Arpad Schilling. Elle intègre ensuite l’iceberg, création 2010, de la compagnie L’Eolienne et collabore parallèlement au travail de recherche de Hyacinthe Reich, compagnie Hyaquadire-que.

Marion Lambert intègre en 2007 l’Ecole Supérieure de Théâtre de Bordeaux, puis la Comédie Française en 2010 sous le statut d’élève-comédienne. Elle participe aux créations de l’Opéra de Quat’sous de Laurent Pelly, Le fil à la patte mis en scène par Jérôme Deschamp, Les Oiseaux mis en scène par Alfredo Arrias, Les habits neufs de l’Empereur mis en scène par Jacques Allaire.

Michaël Vessereau intègre l’école de cirque de Rosny-sous-Bois puis celle de Châlons en Champagne (CNAC). Il choisit comme âgré les sangles aériennes. En 2001, il part en tournée avec Cyrk 13 mis en piste par Philippe Decouflé. Il travaille en tant qu’acrobate au Festival Mondial du Cirque de Demain et avec la Cie Transe Express, comédien dans Automatics (Cie CirkologioM),  Dormir Debout  (Cie Le petit théâtre)…

Une création hybride

Pour évoquer l’intimité de ces individus et leurs paradoxes, j’utilise sur scène les outils des participants au projet. Bien que le théâtre et la dramaturgie théâtrale (même sans mot) reste ma référence originelle, je fais appel dans mon travail à d’autres disciplines : en particulier à celles des circassiens, Michael Vessereau et les sangles, Julie Tavert.

La conception sonore, l’utilisation de la parole, interviennent au même titre que la scénographie. La pièce ne se construit pas sur le dialogue mais s’élabore comme un scénario, un canevas pour évoquer un propos à travers des univers visuels forts, construits scéniquement en séquences scénarisées.

Les multiples définitions artistiques du spectacle (théâtre, cirque, design sonore) sont une ouverture assumée à l’hybride.

La rencontre entre le théâtre et le cirque offre une formidable ouverture dramaturgique et une approche renouvelée et vivifiante de l’espace de représentation que je développe aujourd’hui avec Hors Cadre.

Fabrice Macaux