ACCUEIL

Le Chai Chemin de culture

Un lieu dédié à la rencontre
entre artistes et habitants

La compagnie Corpus veut créer un lieu culturel en pays de Caux. Elle envisage avec des artistes et des habitants du territoire l’acquisition et la réhabilitation d’un lieu historique majeur pour la ville de Fécamp qui serait dédié à la création et en particulier aux arts que sont le théâtre, le cinéma, la musique et les formes pluridisciplinaires.

Le projet vise à pérenniser la dynamique mise en place au fil des années par notre compagnie qui fédère artistes et habitants pour créer ensemble

LE LIEU

Les racines

Nous garderons le nom du lieu, « le chai » en hommage aux gens qui y ont travaillé, au cœur de notre territoire riche de son histoire multiple.

Il se dégage de ce lieu particulier une force harmonieuse, brute et chaleureuse.

C’est un bâtiment sain et solide. Construction de briques et de bois situé face à la Bénédictine, au cœur de la ville de Fécamp, entre la plage, le port et le centre de la ville.

Le chai passerait de sa fonction première d’annexe à la bénédictine, lieu de vinification et de stockage vers une vocation nouvelle, propre aux besoins des femmes et des hommes et de notre époque : Le lien social à travers les arts.

L’avenir

Lié à la mutation des territoires, la réhabilitation de lieux industriels respecte leur histoire et les fait vivre, participant ainsi à l’évolution et à l’essor de la ville.

Le projet se tourne vers l’avenir et mise sur l’élan de dynamisation de ce territoire riche en atouts pour tous, artistes, habitants et gens de passage que sont les touristes et les saisonniers.

Nous voulons inventer un lieu attractif par la qualité des intervenants et par le chemin que nous allons prendre, un chemin où le dialogue, le questionnement et le partage seront les fondations du projet.

LE PORTEUR DE PROJET

Corpus a mené des projets culturels ambitieux dans des cadres aussi bien urbains que ruraux : lieux patrimoniaux, cités de la banlieue parisienne, villes pavillonnaires ou villages.

La compagnie a également mené des projets pluridisciplinaires d’envergure nationale en imaginant plusieurs festivals.

Ces expériences, de compagnie en résidence territoriale (Garges-lès-Gonesse, Sarcelles, Jouy-le-Moutier, Fos-sur-Mer, Abbaye de Maubuisson) sont autant d’expériences de mise en valeur de lieux chargés d’une histoire sociale et humaine forte. Comme porteur de projets et organisateur d’événements (Festival Itinéraires afghans à Paris et Strasbourg, Lire en fête à la Cité Universitaire Internationale de Paris), ce sont plus d’une dizaine d’événements portés de bout en bout.

Un soutien public et privé

Pour ce faire, Corpus fait appel à des partenaires publics (Ville, Région, DRAC, CG) et privés (entreprises et fondations). Nous avons établi des relations de confiance et de collaboration avec les associations et usagers locaux. Nous savons construire un projet et son budget en nous adaptant aux contraintes, aux cahiers des charges et aux possibilités sans perdre de vue notre objectif :

Porter un projet artistique très exigeant en touchant et en fidélisant un public issu de tout milieu socio-culturel.

Corpus en pays de Caux

Depuis 8 ans, Corpus est installée en Normandie.

Dès le départ, ces projets de théâtre avec les enfants, se voulaient inclusifs et intergénérationnels. Parents et grands-parents désireux de participer à cette aventure collective, sont venus se joindre au groupe.

D’année en année, le cercle s’est agrandi. Des habitants de toute l’agglomération Fécamp Caux littoral ont rejoint l’aventure artistique. Les Magiciens de la Nuit, association ancrée depuis plus de 30 ans sur le territoire, s’est également associée, participant ainsi à la réalisation des deux derniers spectacles.

Plus de 100 personnes ont participé sur scène ou en coulisses à chacune de ces créations rassemblant un public enthousiaste et nombreux. Plus de 3000 spectateurs pour les 2 spectacles sur une durée d’une semaine à chaque fois.

La transformation de l’édifice
par l’architecte Laurent Protois
pour une nouvelle vie du Chai

L’édifice a toutes les qualités pour devenir un lieu de référence, un lieu pour les habitants, un lieu touristique, un lieu de passage pour y voir un spectacle, une conférence, participer à un atelier, un stage ou une formation, venir y travailler dans l’espace de co-working, faire une pause autour d’un café lors d’une sortie en ville, déjeuner entre amis, pause après une visite de la Bénédictine ou du Musée des Pêcheries.

Le bâtiment sera magnifié par une mise en valeur des espaces et de leur fonction ancienne et une approche fonctionnelle des nouvelles utilisations de l’édifice par l’équipe constituée par Laurent Protois, architecte mandataire avec le Studio Ludd (architectes), le Cabinet 2H (économistes de la construction), Acuité Durable (bet Fluides Thermique Environnement) et Kube structure (bet Structures).

LA DIRECTION

La règle du jeu

Ce lieu de culture sera un lieu de vie avec une circulation de la pensée. Le résultat se verra concrètement et directement avec les actions artistiques proposées.

Chaque année ou tous les deux ans, l’équipe dégagera une thématique forte autour de laquelle s’articulera la programmation que ce soit pour la création originale du spectacle de la compagnie Corpus, pour les œuvres proposées par les artistes associés ou invités mais aussi pour l’ensemble des propositions pensées pour le Chai (ateliers, conférences, débats, programmation du ciné-documentaire).

Les responsables

Il y aura une direction à deux têtes, Maia Kanaan Macaux, autrice et productrice et Fabrice Macaux, metteur en scène, dramaturge et réalisateur.

Ils seront en charge du fonctionnement, du développement du site et de l’interaction entre les différents pôles que nous nommons chemins.

Un duo qui sera entouré par un cercle de professionnels issu du monde de la culture ayant un lien important avec le pays de Caux. Ils seront cette force de propositions dans leurs domaines pour échanger et animer le lieu.

L’ancrage est une condition importante du succès du projet. C’est même la condition indispensable établie depuis 8 ans par Corpus pour tisser de vrais liens avec le public. Une énergie circulaire est essentielle avec les habitants pour faire vivre le lieu tout au long de l’année.

Ainsi nous aurons des professionnels à des postes tels que l’administration ou les relations publics mais nous travaillerons en lien direct avec les bénévoles pour que Le Chai vive au quotidien tout aussi bien pour l’organisation des événements que le café-cantine du théâtre.

Un comité consultatif sera donc constitué de partenaires, membres actifs du projet et artistes. Il participera aux décisions prises. Nous serons organisés en commission pour une plus grande efficacité.

Ensemble nous impulserons les thématiques, et travaillerons à la programmation des festivals, des rencontres et des moments forts du lieu.

L’objectif sera double. Le Chai sera à la fois ancré sur le territoire du pays de Caux et à la fois ouvert sur le monde et la mer… L’un nourrissant l’autre telle une dialectique vertueuse pour un rayonnement grandissant. Cet objectif sera de transmettre un esprit joueur, une soif de découverte, de rencontrer, une dynamique où l’être humain dans toute sa diversité sera mis en valeur. Réflexion collégiale et émotion seront nos compagnons de route.

Notre ADN

Notre marque de fabrique ce sont des spectacles qui lient des artistes à des habitants pour un résultat exigeant, de qualité où l’authenticité de cet échange permet d’accéder à un « théâtre populaire ».

L’exemple vient du cinéma avec de glorieux ainés et aussi avec des auteurs-réalisateurs d’aujourd’hui. Robert Bresson, Maurice Pialat ou plus près de nous Laurent Cantet ou Xavier Beauvois produisent des œuvres qui associent des acteurs ou actrices professionnels à des hommes ou femmes qui ne le sont pas.

Fabrice Macaux travaille ainsi à la recherche d’une vérité de jeu où hommes, femmes ou enfants amènent un monde connu de tous. C’est l’histoire qui transcende le jeu et conduit le spectateur dans des émotions fortes.

Répétition de « Mère vérité » de F. Macaux, scénographie de A. Weisser et F. Azib 2021

Nous avons constaté qu’il y avait une réelle appétence de la part des habitants du territoire pour expérimenter différentes formes artistiques. Une soif de découvrir.

Nous parlons là de moments immersifs avec des groupes artistiques professionnels. Des expériences à vivre en plongeant dans l’univers d’un compositeur, d’une dramaturge ou d’une réalisatrice. Pas d’atelier mais des stages intensifs.

Nous serons complémentaires de structures pédagogiques existantes tels les conservatoires ou les ateliers proposés. L’idée étant de permettre des temps et des expériences en immersion.

Notre but est avant tout d’inciter les habitants à devenir des spectateurs assidus, actifs, curieux en franchissant le pas, en essayant l’aventure créative qui s’adresse à tous ! Désacraliser l’art, se l’approprier en participant comme acteur à un projet, comme participant à un stage le temps d’une immersion de quelques jours et avoir la curiosité ensuite de découvrir d’autres propositions. Susciter l’envie de s’exprimer pour ensuite devenir un spectateur actif et enthousiaste.

Comme dans les expériences précédentes menées par Corpus, l’idée est donc d’offrir dans cette ville que nous aimons, des manifestations culturelles tout en impliquant les habitants du pays de Caux dans le processus de fabrication.

Notre lieu rassemblera des habitués de la culture mais aussi une population qui franchit plus rarement les portes d’un théâtre.

Le pari du lieu est de fédérer. L’ancrage est à ce prix.

LA PROGRAMMATION

Le rythme du Chai sera celui des 4 saisons. Les premiers signes de notre thématique se verront au printemps pour ensuite se décliner sur les 3 autres saisons.

Chemin de printempsCorpus et sa bande

-La Création une année sur deux d’un spectacle de Corpus sera l’élément fédérateur pour lancer la thématique choisie. Nous jouerons le spectacle pour une durée de quinze jours.

L’équipe professionnelle autour de Fabrice Macaux, sera composée d’un(e) comédien(ne), d’un(e) chorégraphe, d’un(e) scénographe, d’un(e) costumière, d’un compositeur, d’une créatrice lumière et d’un(e) assistant(e) à la mise en scène et d’un artiste spécifique. (Par exemple, une circassienne dont l’agrés sont les échasses parce que dans le spectacle, on voit apparaître des géants.)

La réalisation des décors sera confiée à l’équipe extraordinaire des magiciens de la nuit. Pour une machinerie spectaculaire qui fera rêver petits et grands.

Les habitants/comédiens participent activement à la fabrication du spectacle. Fabriquer avec Fabrice Macaux une pièce originale où les acteurs sont co-auteurs de leur personnage, où l’histoire naît au fil des répétitions, où la définition du terme « art vivant » prend tout son sens car le dialogue entre le metteur en scène et ses comédiens se fait tout au long du processus de création.

La qualité d’un échange intergénérationnel, la qualité de rencontres de personnes venues d’horizons divers et enfin la qualité de l’objet théâtral, objet fragile et incertain et si souvent source d’une émulation jubilatoire.

-L’année « off » sera celle où Corpus invitera des amis pour des solos ou des duos dans des formes pluridisciplinaires tel que le cirque, la musique ou la danse.

Chemin d’étéle théâtre dans tous ses états

Il sera celui de la joie et de la fête.

-Une année sur deux, nous accueillerons des compagnies venues de terres voisines ou plus lointaines hors de nos contrées qui posent à leur façon des questions sur des sujets communs et d’actualités. Un festival de 8 jours où le public aura la chance de rencontrer, de débattre et de participer à de courts stages avec les équipes invitées.

Le Chai sera ouvert toute la journée. Des manifestations auront lieu à l’intérieur du théâtre comme à l’extérieur du lieu (cours, rues, plages, musées) créant ainsi des chemins de culture.

-L’année suivante sera celle de deux compagnies invitées. L’une concevra un spectacle dans le chai avec les habitants en venant régulièrement tout au long de l’année. L’autre compagnie imaginera avec les habitants une forme artistique hors-les-murs, dans la ville, en venant aussi régulièrement pendant l’année.

Chemin d’automneCarnaval et Cinéma

-Le jour de LA NUIT DES MUSEES, Corpus organisera un carnaval Maritime. Chaque année, un thème sera choisi en rapport à l’histoire maritime de la ville. Le cortège partira du Chai pour tracer un chemin festif avec le musée des pêcheries en destination finale.

-En novembre, le Chai organisera un festival du film documentaire pendant 8 jours. Il sera dirigé par Ariane Doublet entourée d’une équipe complice. Chaque année l’œuvre d’un(e) cinéaste sera mis en valeur. Chaque jour sera projeté un film en rapport avec la thématique annuelle suivi d’un débat avec l’auteur-réalisateur ou l’autrice-réalisatrice mais aussi avec les protagonistes des films documentaires. Un groupe composé de lycéens et d’étudiants en cinéma animera les rencontres. Chaque jour, ils tiendront un journal de bord, blog interactif.  Ce journal, trace du festival sera par la suite imprimé en forme de petit livre.

-Le mois de décembre sera consacré aux habitants. Nous ouvrirons le théâtre aux pratiques amateurs. Expositions, théâtre, danse, musique, l’équipe de Corpus sera à la disposition des habitants pour rendre le meilleur de leur proposition artistique.

Chemin d’hiver … Journal et littérature

-Au mois de janvier, nous pourrons découvrir le journal du Chai qui paraîtra deux fois dans l’année (janvier e juin). Un(e) rédacteur(trice) en chef dirigera le journal. La bande de Corpus et les invités seront sollicités. Ce journal donnera le ton et la couleur du Chai pour l’année.

-Chaque année, le temps des livres, sera dirigé par une autrice différente. Nous accueillerons des auteurs et des autrices dont l’écriture pose un regard sur les questions de notre thématique annuelle. Un festival d’une semaine ou le public pourra assister à des lectures et des débats enjoués.

LE LIEU EN ACTION

Le café/ bistrot

Ce sera le deuxième poumon du Chai. Ouvert 6 jours sur 7, il sera un lieu design, un lieu chaleureux, de détente et de discussion. Il sera tenu par un jeune chef qui fera de l’art culinaire un moment de réjouissance. Les prix pratiqués seront abordables. Il doit aussi être une halte possible pour les pauses déjeuner des professionnels, les promeneurs et les touristes et offrir un temps de repos. Un tarif préférentiel sera mis en place pour les boissons de base tel le café, le thé, le chocolat pour les jeunes de moins de 25 ans.

Les journaux nationaux et régionaux, quotidiens et hebdomadaires, seront à disposition des clients. Le bistrot sera un peu le centre du Chai permettant les rencontres et les pauses informelles, permettant aussi d’attirer une autre population qui pourra pourquoi pas passer dans un second temps la porte du théâtre.

Il abritera aussi un grand mur qui servira de bibliothèque où l’on pourra consulter ou emprunter des livres d’art. Cette bibliothèque se constituera au fur et à mesure des rencontres, des dons et des collaborations avec les éditeurs. Le théâtre, le cinéma, la musique, la danse, le cirque, la peinture, l’art contemporain et l’architecture seront les thèmes des livres de la bibliothèque. Pour les consulter, sièges, fauteuils, hamacs ou balançoire seront à la disposition du public pour feuilleter les livres de leur choix.

Chemins de traverse

Le café sera aussi celui des chemins de traverse…

Nous organiserons avec les habitants et les associations une soirée par semaine :

Café philo pour les enfants.

Débats sur les questions de citoyenneté et sur l’environnement.

Quizz (jeu) sur la société.

Soirée slam et poésie.

Une fois par trimestre, une enquête palpitante dans les rues de Fécamp.

L’espace de co-working

Il sera un lieu fédérateur, un lieu qui permet à ceux qui travaillent chez eux de retrouver les joies de la machine à café, des échanges et des projets communs !

Bel espace, belle lumière, internet à volonté pour être une pépinière de talents !

Les ateliers seront des stages

Des ateliers menés par des professionnels, (plasticien, marionnettiste, cinéaste…) se succèderont au fil de l’année. Le nombre et la définition des ateliers proposés seront définis par l’équipe dirigeante en fonction des intervenants.

Chaque trimestre, une journée de rencontre sera ponctuée par un repas. Les participants pourront se retrouver, partager leur expérience et rencontrer les professionnels des stages et l’équipe de Corpus.

Les formations professionnelles

Des formations professionnelles seront proposées aux artistes. Le lieu offrira la possibilité d’accueillir des groupes pour ces formations en scène, en salle de travail tout comme pour les temps de déjeuner. Un programme sera défini et entrera au catalogue de l’Afdas (opérateur de compétences (OPCO) et fonds de formation des artistes-auteurs)

L’ADMINISTRATION

Le montage juridique : la gouvernance

Pour nous aider dans cette phase, nous sommes en relation avec le CRESS- Chambre Régionale de l’Économie sociale et solidaire de Normandie et « Le Marche pied » qui accompagne ce type de projet (du modèle structurel et économique à l’impact territorial).

Le scénario envisagé est le suivant : l’achat, la gestion du foncier et le fonctionnement seront portés par Corpus.

L’achat se fera avec un appel à dons aux particuliers (dons donnant droit à défiscalisation) pour ceux qui le souhaitent et ou un contrat d’apport à un fonds associatif avec droits de reprise au bout de 10 ou 15 ans.

Pour les travaux d’aménagement, l’association fera appel au fond FEDER (Europe), à la région ainsi qu’aux entreprises et fondations mécènes.

Les travaux de finition seront réalisés par des chantiers participatifs (Corpus et les Magiciens de la nuit).

Le Budget de fonctionnement

Le budget de fonctionnement va s’élaborer autour des différents pôles envisagés.

-La billetterie des représentations, des projections et des événements festivaliers.

-les découvertes ludiques proposées des lieux emblématiques de la ville (en partenariat avec les lieux culturels et d’histoire tels que le Palais de la Bénédictine, le musée des Pêcheries…)

-Les cotisations aux différents ateliers proposés

-les activités proposées aux écoles, collèges, lycées

-Les formations professionnelles.

-Le bar et la restauration.

-La location ponctuelle d’espaces.

Le soutien des collectivités

Des concertations sont à prévoir avec les collectivités locales, régionales, nationales et européennes pour obtenir une aide financière sur le projet. Fécamp Caux Littoral, le département de Seine-Maritime et la DRAC Normandie sont déjà des partenaires solides sur nos projets chaque année.

Contacts

Maia Kanaan-Macaux : 0660660814/corpus.productions.asso arobase gmail point com

Fabrice Macaux : 0664991953/ fmacaux arobase gmail point com